Aveiro et ses environs
Aveiro et ses environs

Paris

Il est 5h30 du matin, la voiture est chargée et nous sommes prèts à affronter les 1 602 km qui nous séparent de Sever do Vouga au Portugal. C'est parti, direction le péage de Saint-Arnoult. A cette heure, l'A86 est fluide et nous arrivons très vite sur place. Nous prenons alors l'autoroute A10 en direction de Bordeaux. 

 

Poitiers

Nous arrivons à Poitiers vers 9h00. Petite pause café dans une de ces aires de repos sur le bord de l'autoroute. Miracle, les toilettes sont propres. Poitiers, c'est un endroit stratégique. Une petite astuce consiste à prendre la sortie juste avant le péage. C'est un panneau vert où il est indiqué Angoulème par RN 10. La route est assez bonne et il y a peu de circulation. C'est une simple voie doublée à de nombreux endroits pour permettre les dépassements. Par contre c'est limité à 110 km/h. Ce jour là, il fallait allez encore moins vite. Il pleuvait tellement qu'on ne voyait plus la route. Un orage éclate, j'aime pas trop ça alors je m'arrête près d'un champs. Un sentiment d'insécurité nous envahi. On coupe la radio et les téléphones portables. Tout d'un coup la foudre vient s'abattre à 5 mètres de la voiture. C'est franchement impressionnant. Nous détalons le plus vite possible.

 

Angoulème

Nous arrivons près d'Angoulème et le soleil pointe son nez. Il n'est que 11h mais nous décidons d'aller déjeuner là-bas. Nous sommes en centre ville, en haut d'une petite colline. Après cinq bonnes minutes, nous trouvons une place garer pour la voiture. Le centre historique est assez sympa. Quelques rues piétonnes avec des gros pavés à l'ancienne. Il y a beaucoup de restaurants en terrasse. Après une demi-heure d'hésitation, nous nous arrêtons dans une crêperie. L'accueil est sympa et l'endroit chaleureux. Nous avons bien mangé mais l'addition était salée. Nous n'avons pas pris les desserts inclus dans le menu. A la place nous avons pris deux cafés. Ils auraient presque pu nous les offrir mais à Angoulème, ça ne se passe pas comme ça.

 

Bordeaux

Nous reprenons la RN 10 et nous finissons par arriver sur la rocade de Bordeaux. Au final, notre itinéraire nous aura fait économisé 40 euros de péage. On roule un peu moins vite mais cela ne fait pas perdre de temps car ce chemin permet de gagner une cinquantaine de kilomètres. Nous quittons Bordeaux et nous traversons ensuite la forêt des Landes. Au début, c'est jolie, mais on s'ennuie très vite. En chemin, nous passons quelques coups de téléphone pour essayer de trouver un hôtel du coté de Bayonne. Evidemment tout est complet. Je vois alors un panneau qui indique Dax. Je prends la sortie en me disant qu'il y a surement des hôtels là bas.

 

Dax

Nous arrivons à Dax à 16 h. Le premier hôtel est complet. Le deuxième aussi. Nous essayons une dernière fois et coup de chance, il y a de la place. Un hôtel à 27 Euros en plein centre ville, c'est louche mais pourquoi pas. L'ambiance est à première vue un peu douteuse. Nous croisons une femme dans le hall. Elle a une cinquantaine d'années. Elle est maquillée comme une poupée et habillée en latex. Nous arrivons dans la chambre. Il n'y a pas de douche, par contre il y a un bidet. Tout cela me fait un peu penser à un hôtel de passes. Je tends l'oreille. C'est silencieux. La chambre est propre et le lit confortable. De toute façon, on n'a pas vraiment le choix. Nous allons prendre l'apéro en ville. Le centre est assez sympa. On y croise des jeunes, des adultes et surtout beaucoup de retraités. C'est vrai que Dax c'est avant tout une station thermale. Nous décidons d'aller dîner à Bayonne.

 

Bayonne

Nous arrivons à Bayonne quelques minutes plus tard. L'endroit semble un peu plus festif. Il y a beaucoup de restaurants sur les quais de la Niva. Nous choisissons un restaurant au hasard. De toute façon, ils proposent tous des moules et des tapas. Finalement, cela sera une plancha mixte. Je suis incapable de vous dire ce qu'il y avait tant il y avait de choses. A part le vin, c'était très bon et pas trop cher. Peu après, des jeunes un peu défoncés s'approchent de nous et se mettent à chanter l'hymne des fêtes de Bayonne. Je souris car je connais bien cette chanson. Elle a été composée par le chanteur portugais Paulo Alexandre. Cela me rappelle qu'on a encore de la route jusqu'au Portugal et nous décidons de retourner sur Dax.

 

Euskadi

Le lendemain, nous décollons vers 7h00, direction l'Espagne. Il est 8h00 quand nous apercevons la Bidasoa. De l'autre coté du fleuve c'est l'Espagne. En fait non, c'est Euskadi, autrement dit, le pays basque espagnol. Nous mettons le cap sur Donostia, San Sebastian en espagnol. Nous arrivons en centre ville et nous nous installons à la terrasse d'un café, face à la mer. La ville est jolie mais la plage est un peu trop urbanisée à mon goût. Saint Sébastien est une étape cruciale dans le voyage. Une fois sur le périphérique, il ne faut ni suivre Bilbao, ni Vitoria, ni écouter son GPS. Le mieux est de prendre une petite sortie qui s'appelle Lazarte. On passe sous la rocade et là un nouveau panneau indique N1 Gasteiz. Vous êtes sur la bonne route car en langue Euskera, Gasteiz veut dire Vitoria. Si vous suivez les panneaux officiels préparer vous à lâcher 50 euros de péage et à rouler quelques 50 km de plus.  Vous l'aurez compris, c'est un piège à touristes que seuls les basques peuvent déjouer. D'ailleurs, en Espagne, il n'est pas rare de voir le drapeau du Portugal sur les panneaux de signalisation. Ne jamais suivre ces indications, c'est des attrapes nigauds. Je m'arrête dans une Zerbitzgunea pour faire le plein. 

 

Castilla

Nous arrivons à Miranda de Ebro. Bienvenu en Castille. Nous nous arrêtons à Burgos mais il n'est que 12h00 et les restaurants ne sont pas encore ouverts. Nous continuons notre route. Il est 13h00 et j'ai vraiment la dalle. Nous décidons d'improviser un picnic. Nous choisissons l'Aire de Valbuena, près de Valladolid. Il y a des tables et des bancs en pierre. Nous avions acheté des plats cuisinés au supermarché avant notre départ, histoire de remplir la toute nouvelle glacière électrique. Il fait 50 degrés et il n'y a pas d'ombre. On ne tarde pas trop à repartir. Direction Salamanque. Quelque part au milieu du désert un panneau nous indique Portugal 100 km. Celui-là, ce n'est pas un piège. Nous arrivons à Fuentes de Onoro à 16h. Finalement, on aura traversé toute l'Espagne sans avoir déboursé un centime pour les péages. Merci la bonne vieille carte routière.

 

Portugal

Nous passons sous l'ancien poste frontière et nous arrivons à Vilar Formoso. Ici il est 15h. Nous prenons l'autoroute A25. Nous roulons 10 km et nous voyons un panneau qui indique foreign car tool. Il nous rapelle que nous devons nous arreter dans la prochaine aire de repos pour flasher la plaque d'immatriculation de la voiture. Cela n'est obligatoire que si l'on envisage de prendre certaines autoroutes à télépéage, dont l'A25 par exemple. Si vous choisissez de ne pas vous arrêter et donc de frauder, vous encourez une amende. Il paraît qu'il peut y avoir des contrôles à la sortie des autoroutes. Nous choisissons de nous arrêter. C'est fantastique. Les gens parlent portugais. Je prends un demi au comptoir et c'est une Super bock. On est au Portugal !  On reprend la route pour les 180 derniers kilomètres. Les paysages changent progressivement. Le plateau aride d'Espagne, laisse place à des collines un peu plus verdoyante. La route est vivante. Il y a des virages, des montées, des descentes, des ponts et des tunnels. Enfin un peu de sport, ça réveille. Nous arrivons à Sever de Vouga à 16h30. Nous avons parcouru 1 664 km. Je ne sais pas pourquoi mais je m'en rappelle encore.

Aveiro

Population : 60 000 habitants

Mairie : + 351 234 406 300

Office du tourisme : + 351 234 428 326

Station de taxi : + 351 234 343 266

Pompiers : + 351 234 377 090

Urgences médicales : 112

 

Barra

Population : 2 000 habitants

Mairie : + 351 234 329 600

Office du tourisme : + 351 234 396 212

Station de taxi : + 351 234 085 244

Pompiers : + 351 234 320 120

Urgences médicales : 112

 

Costa Nova

Population : 1 500 habitants

Mairie : + 351 234 329 600

Office du tourisme : + 351 234 369 560

Station de taxi : + 351 964 014 951

Pompiers : + 351 234 320 120

Urgences médicales : 112

 

Sever do Vouga

Population : 2 800 habitants

Mairie : +351 234 000 000

Office du Tourisme : + 351 234 000

Station de Taxi : + 351 234 000 000

Pompiers : + 351 234 000 000

Urgences médicales : 112

 

Aveiro

Mairie : + 351 234 406 300

Office du tourisme : + 351 234 428 326

Station de taxi : + 351 234 343 266

Pompiers : + 351 234 377 090

Urgences médicales : 112

 

Barra

Mairie : + 351 234 329 600

Office du tourisme : + 351 234 396 212

Station de taxi : + 351 234 085 244

Pompiers : + 351 234 320 120

Urgences médicales : 112

 

Costa Nova

Population : 1 500 habitants

Mairie : + 351 234 329 600

Office du tourisme : + 351 234 369 560

Station de taxi : + 351 964 014 951

Pompiers : + 351 234 320 120

Urgences médicales : 112

 

Sever do Vouga

Population : 2 800 habitants

Mairie : +351 234 000 000

Office du Tourisme : + 351 234 000

Station de Taxi : + 351 234 000 000

Pompiers : + 351 234 000 000

Urgences médicales : 112

 

Visiteurs depuis le 01-09-2013

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Claude Fernandes